Oceanwings par VPLP design
© VPLP Design

Oceanwings

Dans la continuité de son engagement pour un futur durable et dans la préoccupation d’apporter sa contribution à la décarbonation du transport maritime, VPLP a développé une aile de propulsion éolienne issue de l’expérience acquise dans la Coupe de l’America, notamment sur USA 17, vainqueur de l’édition 2010, et adaptée aux contraintes du shipping. En partant d’un constat simple : si ce système de gréement avait largement fait ses preuves en termes de performances, il lui manquait deux fonctionnalités déterminantes pour satisfaire ce marché, la capacité à réduire ou augmenter la surface de l’aile, et rendre son fonctionnement entièrement automatisé.

Un premier prototype de 8 mètres de haut a été dessiné et installé sur Gwalaz, le Tri Cat de 7 mètres éco-conçu développé par la société Kaïros de Roland Jourdain afin d’étudier la faisabilité de ce gréement rotatif à 360 degrés et de tester les systèmes.

Oceanwings par VPLP design
© VPLP Design

Deux Oceanwings ont ensuite été installées en 2019 comme démonstrateurs sur Energy Observer et ont permis un retour d’expérience utile au développement de la technologie et du logiciel. 

Oceanwings Energy Observer VPLP Design
© Energy Observer/Kadeg Boucher

Le principe ayant été largement validé (performances égales pour une voilure quasiment réduite de moitié), l’objectif de VPLP est désormais de démocratiser l’utilisation de l’aile pour tous les types de navigation, de la plaisance au transport maritime commercial, en passant par la pêche.

La première application commerciale sera le cargo Canopée, conçu par VPLP pour le transport d’éléments de la fusée Ariane 6 et propulsé par quatre ailes de 363 m2 gréées sur des mâts de 36 mètres de hauteur, dont la mise à l’eau est prévu en 2022.

Cargo Canopée par VPLP design
© Realnum/VPLP – Zephyr & Borée – Jifmar

VPLP Design conçoit ces dernières années de nombreux « Wing Yacht » (Komorebi, le bateau-atelier, Evidence, EMC…) en s’appuyant sur cette technologie brevetée qui, alliée à un système de propulsion thermique ou thermo-électrique, permet de réduire de façon drastique la consommation de carburant. Les Oceanwings conviennent particulièrement au monde du grand yachting, qui peut bénéficier de la possibilité d’utiliser le vent de façon automatisée pour sa propulsion en mode hybride avec la propulsion principale, ou seulement en mode éolien, en fonction du type de bateau et bien sûr de la force du vent.

 

Désormais, le développement, la production et la vente des ailes Oceanwings est assuré par la société AYRO.

Les derniers projets de VPLP Design