Me
Vendée Globe 2016 ponton Imoca
© Vincent Curutchet/DPPI/Vendée Globe

Les 12 travaux du Vendée Globe

Quentin Lucet, Daniele Capua et Xavier Guisnel, qui travaillent, au sein de VPLP Design, à la conception des Imoca, passent en revue les 12 bateaux, issus de la collaboration avec Guillaume Verdier et son équipe, qui s’alignent au départ du Vendée Globe.

 

PREMIÈRE GÉNÉRATION/VENDÉE GLOBE 2008-2009 

  • #1 QUEGUINER-LEUCÉMIE ESPOIR (2007) : « C’est le premier de la lignée, mis à l’eau sous les couleurs de Safran pour Marc Guillemot. Il reste une référence en terme de performance et de rupture avec le design de la flotte Imoca.« 
  • #2 LE SOUFFLE DU NORD (2007) : « Le petit frère de Safran, construit en même temps pour Kito et le groupe Bel, avec carène et structure identiques. Deux départs de Vendée Globe, deux abandons : cette fois c’est la bonne !« 
  • #3 PRB (2009) : « La même carène que Safran, une machine optimisée par Vincent Riou dans les moindres détails, le non-foiler le plus redoutable de la flotte… et le seul plan VPLP Design/Verdier à n’avoir changé ni de skipper ni de couleur !« 

 

DEUXIÈME GÉNÉRATION/VENDÉE GLOBE 2012-2013

  • #4 BASTIDE OTIO (2010) : « L’ex Virbac-Paprec III – puis Hugo Boss – est le premier de notre deuxième génération d’Imoca, avec une nouvelle carène plus puissante. Il connaît la route, puisqu’il a gagné la Barcelona World Race en 2011 et s’est classé 4e – sans quille ! – du Vendée Globe suivant.« 
  • #5 MAITRE COQ (2010) : « On reconnaît bien l’ancien Foncia et la patte de Michel Desjoyeaux, avec, notamment, la géométrie du plan de pont en aile de mouette et une structure un peu différente. Jérémie Beyou y a ajouté cette année une paire de foils. »
  • #6 SMA (2011) : « L’ex Macif a eu une brillante carrière aux mains de François Gabart, avec des victoires dans le Vendée Globe et la Route du Rhum. C’était, à l’époque, le sister-ship de Foncia, optimisé en terme de masse. »

 

TROISIÈME GÉNÉRATION//VENDÉE GLOBE 2016-2017

  • #7 SAFRAN (2015) : « Comme en 2007, ce Safran est l’initiateur d’une nouvelle génération d’Imoca à foils. Ce n’est pas une évolution de Macif, car nous sommes reparti d’une feuille complètement blanche, comme pour le premier Safran, qui nous a beaucoup inspiré.
  • #8 BANQUE POPULAIRE VIII (2015) : « La même carène que Safran, mais des appendices et une forme de pont différents. L’équipe technique de Banque Populaire a été très présente pendant le projet pour optimiser le bateau, l’un des plus aboutis de ce Vendée Globe. »
  • #9 EDMOND DE ROTSCHILD (2015) : « A la différence de Safran/Banque Populaire, marqués reaching, le cahier des charges de l’écurie Gitana imposait plus de polyvalence. On a beaucoup travaillé l’ergonomie du plan de pont, le centre de gravité et le matossage. »
  • #10 STMICHEL-VIRBAC (2015) : « Jean-Pierre est le seul skipper à nous avoir commandé deux bateaux. Son troisième Imoca est un sistership d’Edmond de Rothschild, mais les deux plans différent sur de nombreux détails, en particulier les foils.« 
  • #11 HUGO BOSS (2015) : « Alex Thomson voulait un « fucking boat » qui aille « fucking fast » ! C’est le plus radical des foilers dans son design : plus étroit, avec un frégatage très prononcé à l’avant« 
  • #12 NO WAY BACK (2015) : « L’ex Vento di Sardegna, d’abord commandé par Andrea Mura avant d’être racheté par Pieter Heerema, est le petit frère de Banque Populaire, plus sage et très bien construit. »

Abonnez-vous à la newsletter
de VPLP Design