Me
Evidence Wingyacht
© VPLP Design

Evidence, le Wingyacht entre deux mondes

Dans la foulée du lancement d’Oceanwings, VPLP Design dévoile son nouveau concept, le Wingyacht Evidence. Entretien avec Marc Van Peteghem.

 

D’où vient Evidence ?

D’un constat que nous faisons depuis longtemps : le monde du yachting est scindé en deux familles, celle des motor-yachts, d’un côté, et celle des sailing yachts, de l’autre. Au-delà des valeurs portées par chacune d’elles, la première tire sa propulsion d’une consommation de carburant qui aujourd’hui pose une question éthique sur les émissions de gaz à effet de serre mais à l’avantage de la simplicité. La seconde emporte une complexité et une fragilité de son gréement qui en limite souvent son usage. L’innovation apportée par Oceanwings fait un pont entre ces deux mondes, et s’incarne dans le premier yacht à aile, Evidence, un catamaran de 156 pieds, doté d’une aile de 400 m2.

 

L’aile capable de réconcilier la voile et le moteur ?

Elle est arisable, affalable et son fonctionnement totalement automatisé. Elle peut parfaitement fonctionner en mode hybride, en appui du moteur thermique, pour apporter une importante économie de carburant et donc réduire l’émission de gaz à effet de serre. Evidence est une proposition qui réunit la stabilité, l’espace et la performance du catamaran avec la simplicité d’usage d’un gréement révolutionnaire afin de profiter de ce qui est le plus important en mer : les moments partagés dans le silence et le plaisir de naviguer avec le vent. Pour nous, c’est le moyen de faire revenir à la voile toute une population qui a préféré le moteur, moins complexe à utiliser. Une réinvention du « fifty », en quelque sorte !

 

Ce type de gréement est-il adapté aux grands yachts ?

Il est même particulièrement adapté aux super yachts ! L’aile est intéressante pour les bateaux d’une certaine taille, pas pour mon Muscadet. N’oublions pas que, lorsqu’on double la longueur, on multiplie la surface de voile par 4 et les efforts par 8. Or le rendement d’Oceanwings est le double d’un gréement traditionnel : on obtient des performances équivalentes avec la moitié de la surface, ce qui est particulièrement intéressant sur des yachts où les efforts sont tels qu’ils ne naviguent plus beaucoup à la voile… Au-delà des super yachts, nous pensons que cette innovation est tout à fait applicable aux navires de transports et de pêche.

 

Quel est le programme d’Evidence ?

C’est un multicoque de grande croisière ou de voyage, capable d’accueillir 12 invités et 10 membres d’équipage. Il est fait pour traverser l’Atlantique et se balader partout. L’aile automatisée, couplée aux moteurs, qui peuvent être électriques, lui donne une très grande autonomie. Evidence est dessiné pour avaler du mille !

Abonnez-vous à la newsletter
de VPLP Design